Archives de Tag: roman melvina

Appartement de blogueuse: des petits bouts de chez Scribo Ergo Sum ❤

Don't mess with the rabbit - scriboergosum4

Vous vous souvenez de mon article « 5ans et des ptits bouts d’appartements« ? Qui avait donné lieu à un autre article sur l’intérieur de Sweet & Sour? Et bien on remet ça avec une adorable blogueuse que j’ai rencontrée au dernier Oh my Blog, je vous présente donc des petits bouts de chez scribo ergo sum

Je vous préviens d’entrée, cet article va être ponctué de photos plus remplies de mignonitudes (oui je continuerais à utiliser ce mot si je veux) les unes que les autres, parce que chez Marie il n’y a que des détails doux et régressifs, on se sent instantanément bien quand on rentre chez elle.

Je la laisse prendre la parole et nous parler de sa décoration!

Don't mess with the rabbit - scriboergosum2

« Mon appart est un petit studio, le retour à la vie de célibataire a été un peu dur, ça m’a un peu donné l’impression d’être de retour à la case départ, l’étape du premier appart avec meubles premier prix, le fonctionnel et le budget limité primant sur la déco. Puis au bout de quelques semaines j’ai ressenti un gros besoin de personnaliser les lieux et de m’y sentir bien, je voulais en faire mon petit cocon ! Les petites touches de décoration ainsi que quelques subterfuges (plaid pour le canapé, nappes pour les tables…) m’ont permis d’avoir un lieu un peu plus à mon image et désormais je m’y sens bien ! Comme on dit, mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres ! »

Don't mess with the rabbit - scriboergosum6(Personnellement j’ai eu un crush pour son doudou trop mignon, j’adore quand les nounours deviennent pelucheux et qu’on peut imaginer qu’ils ont vécus des aventures fabuleuses, chassant les monstres du placards et de sous le lit ❤)

Don't mess with the rabbit - scriboergosum5

« Le panneau d’inspi, je voulais un grand espace magnétique où je puisse changer régulièrement et facilement d’images selon les saisons et mes humeurs. L’important n’était pas tant l’objet mais de pouvoir afficher plein de trucs sans faire plein de trous/tâches dans le mur, et je ne voulais pas non plus d’un cadre qui prenne le dessus sur le contenu. »

Don't mess with the rabbit - scriboergosum8

Don't mess with the rabbit - scriboergosum7

Don't mess with the rabbit - scriboergosum9

Don't mess with the rabbit - scriboergosum11

Don't mess with the rabbit - scriboergosum12

Don't mess with the rabbit - scriboergosum13

« Célestine (le robot) et l’hippopo (qui n’a pas encore de nom) sont mes premiers pas en couture. Comme je ne suis pas forcément intéressée par la mode, et que je suis une grande enfant, je m’amuse comme une gosse à créer ces petits personnages/animaux. Le blog est une bonne excuse pour me lancer dans des DIY un peu rigolos ! »

Don't mess with the rabbit - scriboergosum15

« L’étagère à miniatures de parfums + vernis a été mon premier achat déco pour cet appartement, quelque chose de très féminin, pile poil ce dont j’avais besoin à ce moment là 🙂 « 

Don't mess with the rabbit - scriboergosum16

Je remercie Marie pour son accueil chaleureux, ses délicieux petits gâteaux et sa gentillesse, filez voir son chouette blog Scribo Ergo Sum et liker son facebook histoire de rien manquer de ses articles!

Don't mess with the rabbit - scriboergosum14

Marie du blog « Scribo Ergo Sum »

J’espère que ça vous a plu, et si vous êtes blogueuse et que vous avez envie que je vienne faire de jolies photos de votre appartement, envoyez moi un mail: blackbirdiedesign@gmail.com

Je vous souhaite une très belle journée, à très vite!

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Oh My Blog! Et si on s’aimait?

tulipes

Vendredi dernier je suis allée à la soirée Oh my Blog, c’était une fois de plus très chouette!

L’occasion de se retrouver entre blogocopines, de rencontrer de nouvelles personnes, des univers différents, le tout autour d’ateliers et pâtisseries… Pas besoin que je vous fasse un dessin pour vous expliquer pourquoi je m’inscris systematiquement à tous les événements de Marie et Anouk!

Ce coup ci le thème était « Et si on s’aimait? », et non, nous n’avons pas confectionné de cadeaux pour nos Valentins potentiels, mais de quoi nous chouchouter, et prendre soin de nous même…

Encore une super soirée à l’Appartement créatif, avec des filles hyper cool, et une bonne ambiance ❤

Et pour l’occasion, je vous ai fait une petite vidéo pleine d’amour et d’humour avec en guest stars, une jolie brochette de blogueuses de la soirée! Saurez vous les reconnaître? ❤

A très vite!

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Le Cupcake Pop au brownie noisettes ❤

cupcakepop

Il y a quelques semaines je me suis occupée de la décoration du buffet d’une baby shower, orgie de pompons, de rose et de mignonitudes (je vous réserve un article sur le sujet, et « mignonitudes » est un vrai mot si je veux d’abord) et j’ai fais pour l’occasion des petits cupcake pops, et je me suis dis que ça pourrait vous intéresser d’avoir la recette pour cet Atelier de gourmande #10!

Et il s’avère que c’est la même recette que sur mon article d’il y a un peu plus de deux ans: Atelier de gourmande… #2 sauf qu’au lieu d’utiliser des pics à brochette, j’ai utilisé des jolies pailles en papier et que la boule de gateau bien ronde est remplacée par une forme de cupcake. Alors je vous préviens tout de suite, question logistique ceux-ci sont bien plus difficiles que les premiers, tout d’abord parce qu’au moment de tremper le cake pop dans le candy melt le risque de décapitation et de pêche au gâteau dans votre bol de glaçage est multiplié par 10! Le cake pop moulé en forme de cupcake est plus gros qu’un cakepop normal, donc plus lourd, ajoutons à cela qu’il tient beaucoup moins bien sur une paille que sur un pic en bois, vous avez le combo parfait pour des (légères) crises de nerfs (hystériques) au moment fatidique… Ce qui explique que le rendu ne soit pas parfaitement uniforme. Pour remédier à ça j’ai pensé à quelques autres utilisations de ce moule, mais je vous met quand même le résultat parce qu’au final ça rendait vraiment pas mal sur le buffet!

Pour environ 12 gâteaux:

250 g de chocolat au lait

150 g de sucre en poudre

150 g de beurre

1 sachet de sucre vanillé

60 g de farine tamisée

3 œufs

1 pincée de sel

40g de noisettes concassées grossièrement

1 pot de mascarpone

1 moule à cake pop en forme de cupcake

2 sachets de Candy Melt de couleurs différentes

1 douzaine de pailles en papier

Des jolis noeuds et de la colle

Des paillettes en sucre

– Faites fondre le beurre dans une petite casserole sur un feu très doux et cassez ensuite le chocolat noir dans un saladier. Laissez le fondre doucement au bain-marie.

Plongez un pinceau dans le beurre fondu et badigeonnez votre moule à manqué. Préchauffez le four thermostat 6 (180°).

Mélangez le chocolat fondu avec le beurre. Hors du feu, ajoutez le sucre en poudre, le sucre vanillé puis les oeufs battus en omelette avec une petite pincée de sel. Ajoutez enfin la farine et les noisettes.

Versez dans le moule et enfournez pour 15 mn. Laissez reposer 5 mn dans le four éteint.

Laissez refroidir environ 1/2 heure, puis mettez au réfrigérateur au moins 2 heures.

– Démoulez le gâteau et émiettez le dans un saladier.

– Ajoutez par cuillerées du mascarpone et mélangez bien, jusqu’à obtenir une pâte malléable pour former une boule.

Attention à ne pas trop en mettre, la pâte ne doit pas être poisseuse et coller au doigts.

Formez environ 12 boules et donnez leur la forme avec le moule, et mettez les au réfrigérateur pendant environ 30min.

Faites fondre les candy melt dans 2 tasses.

Trempez la base du cupcake pop dans la première couleur et piquez la paille dans celle ci. Posez délicatement l’ensemble debout dans un plat et recommencez pour tous les gâteaux.

Mettre le tout au frais 30min de plus.

Trempez très délicatement la partie « glaçage » du cupcake pop dans le candy melt en tenant la paille, tournez doucement le gâteau au dessus de la tasse pour enlever l’excédent de glaçage, saupoudrez de paillettes en sucre et posez à nouveau très délicatement l’ensemble à la verticale dans un plat, bonbonnière ou verre.

Lorsque que tout est bien sec collez doucement un noeud sur chaque paille.

Bon appétit! Et à très vite! ❤

… … .. .. . .. .. … …

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

DIY – La déco de l’Happy Blog Day #2

Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 9

Je vous ai déjà parlé de la première édition d’Happy Blog Day, mais je ne vous ai pas dis que lors de cette rentrée des blogueuses, j’avais un peu mis les pieds dans le plat (pour changer). J’ai dis aux organisateurs que c’était hyper chouette, mais vraiment pas assez « girly », c’est un événement « professionnel » je ne m’attendais donc pas à ce qu’ils peignent les murs en rose à paillettes, mais les invitées étant les blogueuses j’avais trouvé dommage que ce ne soit pas un peu plus féminin.

Je suis restée (très) en contact avec Claire, à l’origine d’Happy Blog Day, (parce qu’on vous réserve pleins de surprises pour l’avenir!) mais je ne pensais plus du tout à la deuxième session qui arrivait à grand pas, alors quand j’ai reçu un message me demandant si je pouvais prêter mes plats pour le buffet (comme je leur avait proposé) deux jours avant le fameux samedi, j’ai sonné le branlebas de combat!

Me voici donc le matin même à courir chez le fleuriste, arranger des mini-bouquets pour toutes les tables de travail, imprimer, découper, coller les petites banderoles et toppers faits la veille, et à installer le buffet, juste à temps pour l’arrivée des blogueuses!

J’ai encore passé un excellent après midi, rencontré des filles géniales avec lesquelles je suis aussi en train de préparer un projet qui défonce, eu des conversations hyper productives, mangé des bonnes choses et papoté gaiement…

Je me suis dis que ça vous intéresserait peut être d’avoir des jolies petites banderoles étoilées à la maison, alors je vous ai préparé un petit DIY! Pis comme nous ne sommes pas toutes des blogueuses je les ai simplifiées en enlevant le « Happy Blog Day » 😉

Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 10

Pour pouvoir faire ces petites banderoles chez vous il vous faut:
– des pics à brochettes
– des ciseaux
– une imprimante
– de la colle en tube

Faire glisser l’image sur votre bureau, ou un clic droit dessus et cliquer sur « enregistrer l’image sous ».
Sur cette page vous avez de quoi faire 4 banderoles, imprimer, et découper tout doucement le contour des rubans. Attention, il faut être très soigneuse, car on va les coller dos à dos, et si c’est mal découpé, ça va se voir. Mettre de la colle sur le dos d’une banderole, placer les pics à brochettes au niveau des revers du ruban, et placer une autre banderole découpée au dos de la première (en prenant les pics en « sandwiches »). Laisser sécher bien à plat.

Il ne vous reste plus qu’à décorer vos petits bouquets, vos gâteaux, vos pots de fleurs…! ❤

Banderoles étoilées - Don't mess with The Rabbit

Je vous laisse avec quelques photos de l’Happy Blog Day #2:

Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 6Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 3 Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 4 Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 5 Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 7

A très vite! ❤

Happy Blog Day #2 - Don't mess with the Rabbit 1

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Le syndrome chronique de la frange.

Don't mess with the Rabbit - photo indice

Comme beaucoup d’entre nous, je considère le rdv chez le coiffeur comme un moment rien qu’à moi, de la détente pure, ou encore un passage rituel après une période difficile, comme si ce changement de tête me mettait sur de meilleures voies.

Mais le coiffeur n’a pas toujours été mon allié, des années durant (pendant le collège, période de la vie où nous sommes au top de notre assurance bien sûr) je suis sortie systématiquement en pleurs du salon, ne me sentant pas en phase avec cette nouvelle image de moi (et aussi parce que je soutiens que cette coiffeuse de salon banlieusard était franchement nulle).

Ensuite est venu le temps où je me suis (BEAUCOUP) cherchée capillairement, passant par tous les styles, des coupes garçonnes extrêmement courtes aux cheveux trèèèèès longs, rouges, noirs corbeaux, châtain clair, avec des mèches, des balayages, du gel pour les dresser, de l’effet mouillé en arrière, bouclés en diable puis raides comme des baguettes… Autant vous dire que des tonnes de fautes de goûts se sont glissées dans cette liste!

Et un jour, au détours d’une recherche google image, je suis tombée sur Daisy Lowe, tantôt trash et sexy, tantôt hyper chic, la frange lui allait à merveille. Je l’ai donc portée pendant des années, parfois courte, très souvent trop longue. Et à chaque fois que je décide de me laisser pousser la mèche (car je rêve de porter des victory rolls et autres sublimes coiffures vintage), arrive le moment où cette dite mèche est trop longue pour ressembler à quelque chose, juste trop courte pour être calée derrière l’oreille, où je repense Daisy Lowe et fatalement je craque (Et tout ça une fois par an. Je n’ai aucune volonté capillaire.)

Lors du dernier Happy Blog Day (où j’ai fais des éléments de déco, je vous montre ça très vite), alors atteinte du syndrome, une amie blogueuse me parle de sa coiffeuse qui a un salon privé en appartement: le 161, et me donne ses contacts. Quelques jours après le rdv est pris.

[vimeo 78762469 w=600&h=336]

Kat exerce depuis près de 12 ans, elle a travaillé dans des salons « classiques » et l’ambiance ne lui plaisait pas du tout, alors quand elle décide de rentrer de ses 3 ans en Australie, elle se refuse à reprendre dans des lieux où l’on coiffe à la chaîne, sans prendre le temps de s’occuper réellement du client, et se met à son compte. Elle ouvre donc son salon privé. Vous êtes seule avec elle, dans un décors cosy et féminin, pas de clientes qui s’impatiente derrière vous, elle prends vraiment soin de vous, c’est un VRAI moment de détente (et son fauteuil qui vous masse pendant qu’elle vous lave la tête y est pour quelque chose), et surtout, elle vous écoute. Elle comprend parfaitement ce que vous voulez même si, comme moi, vous avez une idée approximative de la coupe…

J’ai passé un excellent moment et j’étais vraiment ravie du résultat ❤

2

5

4

1

Merci à Max pour les images ❤

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Mon Lord Cowboy des 50’s

Don't mess with the rabbit - To the bones 9

Aujourd’hui est une première sur Don’t mess with the Rabbit, un look masculin! Non pas que ça ne fait pas une éternité que j’ai envie de vous en partager, mais plutôt que de convaincre Max a été un travail sur le long terme! Il a fini par céder à mes supplications et a joué le jeu: il a entortillé ses moustaches pour me faire plaisir et a été d’une patience à toute épreuve pendant le shooting ❤

Pour les fidèles du blog, sa bouille n’est pas une nouveauté, il a squatté (à son insu la plus part du temps) mes articles « ma vie à travers une pomme » ou « emmène moi à la mer« , mais c’est la première fois (et j’espère pas la dernière, j’y travaille) que je vous le montre officiellement.

Voici donc mon barbu qui vous présente son look du jour!

Don't mess with the rabbit - To the bones 15

Don't mess with the rabbit - To the bones 1

Max est directeur artistique, Artiste peintre, sculpteur et photographe (Oui madame) et il est extrêmement doué (vous pourriez penser que je ne suis pas objective, allez voir par vous même!)

Don't mess with the rabbit - To the bones 6

Don't mess with the rabbit - To the bones 2

Don't mess with the rabbit - To the bones 7

Don't mess with the rabbit - To the bones 4

Don't mess with the rabbit - To the bones 11

Don't mess with the rabbit - To the bones 8

Don't mess with the rabbit - To the bones 12

Don't mess with the rabbit - To the bones 13

Don't mess with the rabbit - To the bones 10

Don't mess with the rabbit - To the bones 5

Veste et jean: Levis
Chemise: Façonnable
Ceinture et chaussures: H&M
Echarpe sans marque achetée à Troyes

DON'T-MESS-WITH-THE-RABBIT---TO-THE-BONES-

Dites moi si ce genre d’article vous plait que je puisse vous en préparer d’autres, et convaincre plus facilement Max de poser pour moi! 🙂

A très vite avec un article déco cette fois ci!

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

Confession matinale

déjeuner 1

J’ai passé une bonne partie de mon adolescence et de ma vie d’adulte à courir après le temps chaque matin. Préférant gratter dix minutes au lit que de prendre un petit déjeuner.

Pourtant depuis peu je me suis rendue compte que c’était l’occasion de se poser, de respirer et de réfléchir. Prendre le temps de boire un thé et de manger un morceau me permet de commencer sereinement ma journée et de calmement planifier mes objectifs du jour.

Maintenant j’ai du mal à me passer de ce moment de détente quotidien!

Passez une belle journée ❤

 

déjeuner 2 copie

Et si vous voulez la recette du cheesecake au framboises, c’est par ici! 😉

déjeuner 3  IMG_2710

 

Don’t mess with the rabbit© Tous droits réservés, demander avant utilisation.

%d blogueurs aiment cette page :